• Stéphane Dion posted an update 1 year, 11 months ago

    Chers lecteurs,

    J’ai posé deux questions au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration à propos des délais inacceptables pour le traitement des demandes de parrainage d’époux dans le cas de la Syrie, ce pays en crise. Veuillez trouver ci-dessus la transcription de mes questions et des réponses du ministre Jason Kenney.

    Comme toujours, j’aurai grand plaisir à lire vos commentaires.

    Bonne lecture !

    Stéphane Dion

    ———————

    Le mercredi 21 novembre 2012

    La citoyenneté et l’immigration

    L’hon. Stéphane Dion (Saint-Laurent—Cartierville, Lib.):

    Monsieur le Président, c’est la pagaille à l’immigration. Le ministre gaspille en sondages sur sa cote personnelle, retire des visas qu’il dit avoir accordés par erreur, viole la vie privée des détenteurs de visas, ferme 19 bureaux régionaux, engorge le télécentre de Montréal et prend 20 mois pour accepter le parrainage d’époux en Syrie.

    Je lui ai écrit sur le terrible cas de la Syrie. Sa réponse: une lettre circulaire.

    Va-t-il accélérer le traitement des parrainages dans un pays en crise, oui ou non?

    L’hon. Jason Kenney (ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, PCC):

    Monsieur le Président, oui, nous l’avons déjà fait.

    Quand ce député était ministre des Affaires intergouvernementales, il n’a jamais dit que les députés du Bloc québécois devaient retourner au Québec. Il n’a jamais dit qu’ils n’avaient pas leur place ici pour représenter leurs concitoyens.

    Or un député libéral d’Ottawa-Sud vient de dire que les députés albertains élus n’ont pas le droit d’être ici pour représenter les intérêts de leurs électeurs. C’est épouvantable. Tous les députés ont le droit et le mandat démocratique d’être ici au nom de leurs concitoyens.

    (. . .)

    Le jeudi 22 novembre 2012

    La citoyenneté et l’immigration

    L’hon. Stéphane Dion (Saint-Laurent—Cartierville, Lib.):

    Monsieur le Président, si seulement c’était vrai!

    Ma question s’adresse au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration qui n’a pas répondu à ma question d’hier à propos des parrainages d’époux dans le cas de la Syrie.

    Selon le site de son ministère, ces parrainages prennent 20 mois en moyenne dans ce pays en crise. J’ai trois questions à poser au ministre.

    Le ministre a-t-il envoyé une directive administrative écrite à son ministère pour que les dossiers de parrainage en Syrie soient traités en priorité? Si oui, quand l’a-t-il fait? Et puisque ça ne marche pas, que va-t-il faire pour accélérer les choses?

    L’hon. Jason Kenney (ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, PCC):

    Monsieur le Président, j’y ai répondu hier. J’ai dit qu’on l’avait déjà fait. Je répète qu’on l’a déjà fait. Cela veut dire qu’on a déjà accéléré le traitement des dossiers des demandes de parrainage d’époux provenant de la Syrie. La grande majorité des cas qui étaient dans le système ont déjà été acceptés.

    Je vais donner à nouveau à ce député l’occasion de condamner les propos de son collègue d’Ottawa-Sud, qui s’est attaqué aux députés de l’Alberta en leur reprochant d’avoir défendu les intérêts de leurs concitoyens et de l’économie canadienne, et en leur disant qu’ils devaient retourner en Alberta et non représenter leurs concitoyens ici.

    Vote
      0