Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Justin Trudeau sur le fractionnement du revenu

Publié le 31 octobre 2014 | Aucun commentaire

Fractionnement du revenu

Publié le 31 octobre 2014 | Aucun commentaire

Shareable_Income-Splitting-4_FR

Les familles de la classe moyenne ne devraient pas devoir payer encore plus pour donner un allègement fiscal de 2 000 $ à des familles comme celle de M. Harper et la mienne.

– Justin Trudeau

Bernard Landry erre, Michaëlle Jean représente une véritable chance pour la Francophonie.

Publié le 28 octobre 2014

J’ai été surpris de lire les propos de Bernard Landry qui affirme que d’avoir été gouverneure générale du Canada disqualifie Michaëlle Jean pour le poste de Secrétaire général de la Francophonie.

Monsieur Landry semble oublier que le candidat qu’il appuie, Jean-Claude de l’Estrac, est aussi originaire d’un pays membre du Commonwealth (île Maurice) dont le chef est Sa Majesté la reine d’Angleterre!

Ces liens de l’île Maurice avec la couronne britannique devraient-ils disqualifier Jean-Claude de l’Estrac? Bien sûr que non. Ces batailles de symbole et cette condescendance sont dépassées et ne correspondent aucunement aux défis de la Francophonie.

De nos jours, les organisations comme la Francophonie doivent constamment assurer leur pertinence et apporter une valeur ajoutée aux pays membres. Dans ce contexte, le choix du prochain Secrétaire général engagera le futur de la Francophonie et déterminera si elle sera reconnue comme un acteur décisif sur la scène internationale.

En Francophonie comme ailleurs, tout est affaire de leadership. À cet égard, la vision de Michaëlle Jean démontre une excellente compréhension des enjeux de la Francophonie. En plus de vouloir poursuivre l’engagement politique de ses prédécesseurs, elle souhaite renforcer le volet économique du mandat de la Francophonie, ce qui répond notamment aux attentes des pays du sud.

D’autre part, la Francophonie a encore des efforts à faire pour se rapprocher des populations de l’espace francophone et convaincre qu’elle répond à leurs préoccupations. Or, l’adhésion qu’elle a su susciter dans les communautés canadiennes en tant que gouverneure générale est le gage de son éventuelle réussite si elle est élue Secrétaire général.

Finalement, il est maintenant indispensable pour tout dirigeant d’organisation internationale de pouvoir faire passer efficacement ses messages dans les médias et de convaincre. Michaëlle Jean est une communicatrice hors pair, emphatique et polyglotte.
En résumé, l’histoire personnelle de Michaëlle Jean, son parcours professionnel et l’unique expérience qu’elle a acquise sur la scène internationale en tant que gouverneure générale, Grand Témoin de la Francophonie et Envoyée spéciale de l’UNESCO lui donnent les moyens de réaliser son programme ambitieux et visionnaire pour la Francophonie. Les chefs d’État et de gouvernement ont l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’histoire et de donner l’exemple en élisant la première femme à la tête de la Francophonie. Pour en revenir à l’argumentaire de monsieur Landry, on aurait souhaité un débat sur le fond.

Qui suis-je pour défendre la candidature de madame Jean? Je serai candidat du Parti libéral du Canada aux prochaines élections, mais c’est ma carrière dans la diplomatie et mon expérience de l’importance de la Francophonie internationale pour le Québec et le Canada qui m’ont fait sursauter en lisant les propos de Bernard Landry.

Claude Boucher

Candidat de l’Équipe Trudeau dans Lévis-Lotbinière pour l’élection fédérale de 2015
Ex-conseiller du Secrétaire général Boutros-Boutros Ghali
Ex-ambassadeur du Canada en Haïti

Allocution de Justin Trudeau à propos des fusillades survenues à Ottawa​

Publié le 23 octobre 2014 | Aucun commentaire

La version prononcée fait foi

Mes chers compatriotes, je vous parle de la colline du Parlement, qui sort tout juste de confinement. Je suis profondément attristé par les événements horribles qui se sont déroulés aujourd’hui, ici à Ottawa, et je condamne sans réserve ces actes de violence qui ont été commis brutalement et de sang-froid.

Cette attaque est impardonnable. S’il s’avérait que d’autres personnes étaient impliquées dans ces actes, elles devraient être arrêtées et jugées sévèrement par nos tribunaux. J’ai offert au gouvernement notre appui absolu, ainsi que toute l’aide que les membres de notre parti peuvent fournir en ce moment.

Mes pensées, mes prières, ainsi que celles de mes collègues, accompagnent la famille et les amis des victimes de cette horrible fusillade, y compris le caporal Nathan Frank Cirillo, qui montait consciencieusement la garde devant l’un des monuments les plus sacrés de notre nation.

C’était un acte de lâcheté : un homme non armé a été assassiné à courte portée. Les mots ne peuvent pas exprimer la profonde tristesse que nous ressentons aujourd’hui à la suite de sa perte. Je ne peux que remercier les femmes et les hommes qui se sont précipités sur les lieux avec courage pour affronter le tireur et pour nous protéger. Merci pour votre courage, au péril de votre vie, et pour votre professionnalisme durant ces moments de crise.

Dans les jours qui suivent, il y aura des questions, de la colère et peut-être de la confusion. C’est naturel, mais nous ne pouvons pas laisser ces événements nous miner. Que l’on se perde en peurs et spéculations est justement l’intention de ceux qui sont responsables de ces actes haineux.

Ils essaient de nous déstabiliser; nous resterons fermes.

Ils veulent que l’on oublie qui l’on est vraiment; au contraire, il faut s’en souvenir. Nous sommes une nation de justice et de respect.

Leur intimidation ne nous changera pas.

Au contraire, nous devons nous ancrer dans nos valeurs et nos principes. Notre dévouement à la démocratie et aux institutions que nous avons bâties demeure. Rester qui on est en temps de crise fera de nous un exemple pour le reste du monde.

Des criminels ne dicteront pas comment on a agi, comment on se gouverne ni comment on se regarde les uns les autres. Ils ne changeront pas nos valeurs. Ils ne nous diront pas ce qu’on fait avec nos espaces publics.

Aujourd’hui, certains ont parlé de la perte d’innocence de notre pays. Eh bien, c’est faux : le Canada n’a jamais été innocent face aux menaces de ce monde, et on n’a jamais permis à ces menaces de nous affecter. On n’a jamais plié devant ceux qui s’attaquent à nos valeurs et à notre liberté.

Nous sommes restés Canadiens et nous le resterons.

On aura besoin des réponses. Elles seront essentielles si on veut prévenir d’autres attaques.

À nos amis et concitoyens de la communauté musulmane, les Canadiens savent que de tels actes, commis au nom de l’Islam, sont une déformation de votre foi. Continuer en coopération et avec respect préviendra l’influence de l’idéologie propagandiste qui se dit « religion ». Nous marcherons ensemble, pas séparés.

Dans les jours qui suivent, nous serons inondés de photos et de vidéos qui montreront ce qui se passe, ce qui s’est passé aujourd’hui. Mais il y a une chose que nous devons nous rappeler : la photo que nous avons de Canadiens qui viennent en aide et qui protègent d’autres Canadiens. C’est ce que nous sommes réellement et c’est ce que nous allons continuer d’être.

Bonne nuit.

Points de vue de l’Équipe Trudeau : Le développement économique dans les regions

Publié le 20 octobre 2014 | Aucun commentaire

Dans l’économie du savoir, l’innovation peut venir de n’importe où. Cela est plus particulièrement vrai en région. Regardez le candidat libéral Francois-Philippe Champagne et Justin Trudeau :