Rien que les faits : L’échec de Stephen Harper dans le dossier des anciens combattants

3 décembre 2014

Le premier ministre ne prend pas au sérieux l’obligation sacrée que nous avons envers nos anciens combattants. Ce gouvernement conservateur a maintes fois laissé tomber celles et ceux qui ont servi notre pays, et leurs familles. Les faits ne mentent pas :

• Depuis 2008, les conservateurs ont éliminé près de 1 000 postes à Anciens combattants Canada – c’est presque un quart de l’effectif du Ministère qui doit soutenir nos anciens combattants.

• Neuf centres de services aux anciens combattants ont été fermés, alors que les conservateurs ne cessent de dire à nos anciens combattants et aux membres des Forces armées canadiennes que leurs services s’améliorent.

• 1,13 milliard de dollars en fonds non dépensés par Anciens combattant Canada depuis que M. Harper est arrivé au pouvoir; cet argent était censé financer les services destinés à nos anciens combattants et à leurs familles.

• Un financement urgent annoncé pour les services de santé mentale pour les anciens combattants sera étalé sur les cinquante prochaines années, et non pas sur six ans comme l’avaient affirmé les ministres conservateurs.

• Comme l’a souligné le vérificateur général la semaine dernière, un ancien combattant sur cinq est forcé d’attendre plus de huit mois avant de recevoir l’aide de ce gouvernement. Il en est même arrivé à la conclusion qu’Anciens Combattants Canada ne se préoccupe que très peu de savoir si « les services offerts pour répondre aux besoins des vétérans en matière de santé mentale sont efficaces ».

• Les conservateurs ont promis d’engager 54 professionnels en santé mentale pour nos Forces armées canadiennes, toutefois deux ans plus tard, près de la moitié des postes demeurent vacants. Les militaires avaient une solution, mais les conservateurs ont refusé d’en tenir compte.

Nous avons un pacte social avec celles et ceux qui sont au service de notre pays et avec leurs familles. La priorité des libéraux est de s’assurer que les membres de nos Forces armées canadiennes et nos anciens combattants recevront les meilleurs soins et le soutien le plus efficace de la part d’une nation reconnaissante.