Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Quels sont les « avantages nets pour le Canada »?

Publié Par Ralph Goodale le 27 août 2012 | Aucun commentaire

Après avoir aboli des projets fédéraux de nature scientifique partout au pays, éliminé 3 000 évaluations environnementales, mis la hache dans les ministères de Pêches et Océans et de Parcs Canada, muselé les scientifiques, paralysé le Conseil national de recherche et politisé l’Office national de l’énergie – il n’est pas surprenant que les Canadiens s’interrogent sur les récents propos de Stephen Harper selon lesquels il se fonde sur des évaluations scientifiques impartiales pour prendre les décisions relatives aux pipelines.

Mon œil!

La semaine dernière, il a aussi été étonnant de l’entendre avouer qu’une offre publique d’achat de 15 milliards de dollars de Nexen (une société énergétique de Calgary ayant des racines en Saskatchewan) par la société d’État chinoise CNOOC pouvait engendrer une nouvelle réglementation en ce qui concerne les investissements étrangers.

Depuis le début de la vente du secteur des ressources sous le gouvernement de M. Harper (par exemple, le nickel à Sudbury, l’acier à Hamilton, l’aluminium au Québec, etc.), de nombreux Canadiens sont préoccupés à l’idée qu’un contrôle intérieur trop important dans trop de secteurs – y compris d’ancien grands « champions » – se perd.

En 2010, la situation a atteint un point critique en ce qui concerne le secteur de la potasse. À la toute dernière minute, le gouvernement a changé d’idée en bloquant l’offre d’achat publique de l’industrie de la potasse de la Saskatchewan, mais seulement lorsqu’il est devenu évident que cette décision serait très impopulaire sur le plan politique.

À ce moment-là, le gouvernement a admis que la réglementation actuelle en matière d’investissements étrangers n’était pas à la hauteur, étant donné la nouvelle dynamique des marchés du 21e siècle.

Les libéraux réclament plus de clarté lorsqu’il s’agit de définir « les avantages nets pour le Canada. ». Nous demandons une procédure d’examen plus responsable et transparente dans toute négociation afin que les Canadiens sachent « à quoi s’attendre » et qu’ils puissent émettre leurs commentaires. Il faut également mieux définir le rôle des provinces touchées.

Si une transaction est approuvée « avec des conditions », ces dernières doivent être entièrement rendues publiques et d’application pratique.

Et qu’en est-il de la « réciprocité »? Les Canadiens peuvent-ils investir dans les juridictions étrangères des soumissionnaires tout aussi facilement qu’eux au Canada? Comment les Canadiens peuvent-ils avoir la certitude que l’entité acquise fonctionnera selon des principes du marché et non au service des politiques étrangères?

Les conservateurs ont promis d’améliorer « sans tarder » la réglementation. Mais nous attendons toujours qu’ils agissent. Et d’autres cibles en matière d’énergie (Talisman? Cenovus? Encana?) pourraient bien se retrouver sur la liste noire.

Les Canadiens méritent des clarifications de la part de leur Parlement sur cet enjeu important. J’ai hâte de lire vos commentaires sur ce sujet.

Merci.

Ralph Goodale

Député de Wascana
Chef adjoint

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Déclaration du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’occasion du Vaisakhi »

14 avril 2014

OTTAWA – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait la déclaration [...]

Regardez mon récent discours »

14 avril 2014

Avez-vous regardé la vidéo du discours que j’ai prononcé dernièrement à la chambre de commerce [...]

La course à la direction du Parti libéral : un an plus tard »

15 avril 2014

Chers/Chères ami(e)s,

Il y a maintenant un an, vous m’avez témoigné votre confiance en m’élisant chef [...]

Participez à la conversation  

S'il vous plaît noter que les commentaires sont modérés dans le but de stimuler une discussion intelligente et fructueuse. Nous demandons que vous utilisiez un langage civil et respectueux, et que vous évitiez toutes formes d'attaques. Nous nous réservons le droit de supprimer ou de ne pas publier des commentaires ou des informations qui contreviennent à ces exigences.
Article connexe
Le gouvernement doit s’attaquer aux lacunes dans la réglementation en matière d’investissements étrangers