Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

La surveillance de l’ozone reste en suspens

Publié Par Kirsty Duncan le 16 septembre 2012 | Aucun commentaire

Aujourd’hui nous célébrons la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone et le 25e anniversaire de la signature du Protocole de Montréal relatif à la protection de la couche d’ozone.

En 1987, le Canada a été l’un des premiers pays signataires du Protocole – un document qui, de l’avis général, a le mieux réussi à ce jour à contrer un problème environnemental mondial – et notre pays a alors assumé un rôle de chef de file dans l’étude scientifique de l’appauvrissement de la couche d’ozone et dans les interventions destinées à en éliminer les causes.

Le gouvernement devrait tirer des leçons du passé et accepter la responsabilité morale et intergénérationnelle qui en découle plutôt que de réduire la recherche scientifique indispensable portant sur l’ozone. En 2011, on a découvert un nouveau trou de 2 millions de kilomètres carrés dans la couche d’ozone qui protège l’Arctique. Ce trou a été décelé parce que le Canada a exercé, au nom du monde entier, une surveillance étroite de la couche d’ozone.

Qu’a fait le gouvernement à la suite de cette découverte? Il a bêtement annoncé des coupures dans le domaine de la science de l’ozone. Or, il est absolument indispensable de suivre la situation de près car de nouvelles émissions chimiques ainsi que les changements climatiques risquent d’avoir d’autres répercussions sur la couche d’ozone qui nous protège du rayonnement ultraviolet nocif du soleil.

Bien que le gouvernement ait promis de maintenir en poste des « scientifiques » qui utilisent des instruments d’évaluation de l’ozone – plus précisément, des spectrophotomètres Brewer et des sondes d’ozone – il semble qu’il n’ait pas tenu cette promesse. Le groupe responsable de l’ozone au sein d’Environnement Canada a été dissous, et ses « scientifiques » ont pour la plupart été affectés à d’autres tâches. En outre deux stations météorologiques – Bratt’s Lake, à Regina, et Egbert, en Ontario – ont cessé de transmettre des données recueillies par des sondes d’ozone.

L’Ontario, la Saskatchewan, le Nouveau Brunswick, l’Île du Prince Édouard et le Québec ne sont pas équipés pour diagnostiquer la pollution par l’ozone dans la basse atmosphère. De plus, le gouvernement ne s’est pas engagé à maintenir les stations du sud dont le rôle est essentiel pour mesurer la qualité de l’air. Le sort des réseaux effectuant des mesures à l’aide de spectrophotomètres Brewer et de sondes d’ozone reste en suspens.

Pendant que le monde concentre son attention sur les moyens d’atténuer les effets de l’activité humaine sur l’environnement et tire profit de la science pour éclairer la prise de décisions, notre gouvernement ferme la lumière.

Kirsty Duncan

Députée, Etobicoke-Nord
Porte-parole Libéral responsable de l’environnement

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Allocution de Justin Trudeau à propos des fusillades survenues à Ottawa​ »

23 octobre 2014

La version prononcée fait foi

Mes chers compatriotes, je vous parle de la colline du Parlement, [...]

Allocution du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, dans la Chambre des communes »

23 octobre 2014

Le 23 octobre 2014

La version prononcée fait foi

Monsieur le Président, je tiens d’abord à remercier [...]

Allocution du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’ACIR »

24 octobre 2014

La version prononcée fait foi

Bonjour,

J’aimerais tout d’abord vous remercier de m’avoir invité à me joindre [...]

Participez à la conversation  

S'il vous plaît noter que les commentaires sont modérés dans le but de stimuler une discussion intelligente et fructueuse. Nous demandons que vous utilisiez un langage civil et respectueux, et que vous évitiez toutes formes d'attaques. Nous nous réservons le droit de supprimer ou de ne pas publier des commentaires ou des informations qui contreviennent à ces exigences.
  1. Avatar de Charles Nellis Charles Nellis a dit le

    En effet,

    Le gouvernement du PCC de Stepehen Harper ne pense qu’à l’économie, l’économie et encore l’économie. Il ne comprend que la protection de l’environnement doit aller de paire avec l’économie. De plus, notre gouvernement s’oppose obstinément à toutes iniatives internationales pour la protection de l’environnemnet

    Vote
      0  

Participez à la conversation

Article connexe
Les libéraux exhortent les conservateurs à NE PAS abandonner la recherche sur l’ozone