Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Les libéraux utilisent leur journée d’opposition pour presser le gouvernement à réduire l’inégalité des revenus

Publié Par Bob Rae le 25 septembre 2012 | Aucun commentaire

Les Canadiens se sentent pris au piège. Face au déclin et à la stagnation des revenus, les familles sont aux prises avec la hausse des prix des biens de première nécessité, comme l’épicerie et les médicaments sur ordonnance. Les étudiants sont confrontés aux frais de scolarité qui ne cessent d’augmenter et ils ont de moins en moins de possibilités d’emploi lorsqu’ils obtiennent leur diplôme. Le chômage chez les jeunes atteint des sommets sans précédent, et l’emploi des étudiants est au plus bas.

Au moment où les Canadiens s’adaptent à ces réalités économiques, notre ratio de l’endettement par rapport au revenu s’est accru à 152 %, ce qui est beaucoup plus élevé que celui des États-Unis, et des générations entières de Canadiens auront très peu ou pas d’économies.

Tous, sinon la plupart, nous reconnaissons que l’inégalité des revenus est un problème croissant. Le mouvement inverse avait eu lieu autour des années 1945 jusqu’au milieu des années 1990, alors que la croissance de l’économie avait créé une plus grande égalité non seulement parce que des emplois bien rémunérés avaient été créés mais aussi parce que l’éventail des programmes gouvernementaux avait su faire vivre les gens qui étaient en difficulté.

C’est pourquoi les libéraux utilisent la motion de leur journée d’opposition pour parler de l’omniprésente inégalité des revenus. Nous mettons de l’avant des étapes pratiques pour réduire cet écart des revenus. Particulièrement, nous pressons le gouvernement :

  • d’annuler sa récente hausse de cotisations d’assurance-emploi;
  • de mettre fin à la récupération punitive et injuste des prestations d’assurance-emploi;
  • de transformer des crédits d’impôt comme le crédit d’impôt pour aidants familiaux en crédit d’impôt remboursable;
  • de mettre le régime enregistré d’épargne-invalidité à la disposition des personnes qui souffrent d’une maladie chronique, comme la sclérose en plaques; et
  • d’éliminer les frais d’intérêt de la composante fédérale des prêts aux étudiants.

Nous demandons au gouvernement, tout d’abord,  de reconnaître le problème, et non de le rejeter. Nous avons dû mettre beaucoup d’efforts pour convaincre certains députés conservateurs au Parlement de permettre au comité des finances d’étudier la question. En outre, nous voulons que le gouvernement mette en place nos mesures pratiques.

En fait, l’inégalité des revenus est un problème de notre temps. La prospérité ne peut être prise pour acquise et elle doit être partagée de façon juste. Nous devons éviter de répéter les erreurs de l’extrême droite et de l’extrême gauche, et il est de notre devoir de présenter des propositions pratiques qui feront une différence pour tous et chacun et de s’assurer que la prospérité est partagée équitablement, entièrement et largement.

Bob Rae

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Allocution du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, dans la Chambre des communes »

23 octobre 2014

Le 23 octobre 2014

La version prononcée fait foi

Monsieur le Président, je tiens d’abord à remercier [...]

Allocution du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’ACIR »

24 octobre 2014

La version prononcée fait foi

Bonjour,

J’aimerais tout d’abord vous remercier de m’avoir invité à me joindre [...]

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, condamne les récents actes de vandalisme »

25 octobre 2014

OTTAWA – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait la déclaration [...]

Participez à la conversation  

S'il vous plaît noter que les commentaires sont modérés dans le but de stimuler une discussion intelligente et fructueuse. Nous demandons que vous utilisiez un langage civil et respectueux, et que vous évitiez toutes formes d'attaques. Nous nous réservons le droit de supprimer ou de ne pas publier des commentaires ou des informations qui contreviennent à ces exigences.
Article connexe
Traitements contre le cancer : tous dans le même bateau