Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Luttez pour la livraison postale en milieu rural

Publié Par Scott Brison le 17 août 2012 | Aucun commentaire

Cet été, encore plus de Néo-Écossais en région rurale devront s’adapter à la nouvelle réalité de devoir se déplacer pour aller chercher leur courrier.

Pour certains, cela peut sembler un inconvénient mineur, mais pour les habitants de ces collectivités rurales, particulièrement les personnes âgées, la centralisation des boîtes postales multiples pourrait avoir des incidences importantes sur leur sécurité et leur qualité de vie.

Signez la pétition et luttons pour la livraison postale en milieu rural.

Lorsque l’hiver s’installera et que les routes seront glissantes, les Néo-Écossais des milieux ruraux seront obligés d’aller chercher leur courrier à leurs risques et périls —en empruntant des routes étroites et glacées dans de mauvaises conditions météorologiques. Et ceux qui n’ont pas de voiture devront trouver une autre solution pour se déplacer.

Bon nombre de Néo-Écossais au sein de collectivités rurales, particulièrement ceux qui ne conduisent pas ou qui ont de la difficulté à se déplacer, comptent sur la livraison du courrier pour prendre contact avec le monde extérieur. Ils dépendent de ce service non seulement pour recevoir du courrier personnel et des biens de consommation, mais aussi pour recevoir leurs prestations et d’importants états de compte. Voilà les raisons premières qui nous poussent à considérer ce service comme essentiel pour tous les Canadiens. Le gouvernement conservateur ne devrait pas autoriser Postes Canada à modifier la livraison de façon à compromettre la sécurité de sa clientèle ou à empêcher les personnes qui ne sont pas en mesure de se déplacer en voiture ou à pied de recevoir leur courrier.

La décision des conservateurs de restreindre la livraison postale en milieu rural préoccupe les Néo Écossais de toutes les allégeances politiques. Ceux-ci ont d’ailleurs exprimé leur désaccord. Récemment, l’ancien premier ministre conservateur Roger Bacon a menacé de ne pas renouveler son adhésion au Parti conservateur fédéral si aucune mesure n’était prise. M. Bacon est d’avis que les boîtes postales multiples représentent une menace à la sécurité des collectivités rurales de cette province.

Il importe de maintenir la livraison aux boîtes postales et en bordure des routes. Et cette responsabilité incombe au gouvernement fédéral. Il est temps pour les conservateurs d’être à l’écoute des Néo Écossais des collectivités rurales et de revenir sur cette décision risquée.

Veuillez signer la pétition et luttons pour la livraison postale en milieu rural.

Merci.

Scott Brison

Député de Kings–Hants
Porte-parole libéral en matière de finances

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Déclaration du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’occasion de la journée du Ruban noir »

23 août 2014

OTTAWA – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait la déclaration [...]

Déclaration du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’occasion du Jour de l’indépendance de l’Ukraine »

24 août 2014

FREDERICTON – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait la déclaration [...]

Le gouvernement conservateur manque à ses obligations envers les Canadiennes et les Canadiens »

28 août 2014

CHARLOTTETOWN — Le député libéral Wayne Easter a fait la déclaration suivante aujourd’hui à propos [...]

Participez à la conversation  

S'il vous plaît noter que les commentaires sont modérés dans le but de stimuler une discussion intelligente et fructueuse. Nous demandons que vous utilisiez un langage civil et respectueux, et que vous évitiez toutes formes d'attaques. Nous nous réservons le droit de supprimer ou de ne pas publier des commentaires ou des informations qui contreviennent à ces exigences.
Article connexe
Flaherty fait des pieds et des mains afin de crever la bulle d’endettement créée par ses politiques hypothécaires risquées