Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Urgent besoin de s’attaquer à la sclérose en plaques

Publié Par Jane Cordy le 9 octobre 2012 | Aucun commentaire

Au Canada, la prévalence de la sclérose en plaques (SP) est parmi les plus élevées au monde. Cette maladie touche près de 75 000 Canadiens, dont environ 1 000 nouveaux cas sont diagnostiqués par année.

En outre, le taux de suicide chez les personnes atteintes de la SP est sept fois plus élevé que la moyenne nationale. Cette statistique troublante met en évidence le désespoir que ressent bon nombre de personnes touchées par cette maladie.

C’est pourquoi, le 26 juin 2011, j’avais déposé le projet de loi S-204 visant la création d’une stratégie nationale en faveur de l’insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC). Entre autres, ce texte de loi demande à la ministre de la Santé de convoquer une rencontre avec les ministres de la Santé provinciaux et territoriaux pour établir une stratégie nationale en faveur de la SP et de l’IVCC. Cette initiative a pour but d’assurer un appui et de fournir les ressources nécessaires à toutes les personnes atteintes de la SP, peu importe la région où elles habitent au Canada.

Le projet de loi S-204 vise aussi à recueillir des données sur les personnes ayant reçu un traitement par angioplastie veineuse contre la SP ou l’IVCC, même si celui-ci a été prodigué à l’extérieur du Canada. Il y a longtemps que des députées libérales, les Dres Kirsty Duncan et Carolyn Bennett, attendent que le gouvernement conservateur établisse le registre qu’il avait accepté de mettre en place il y a de cela plus de 18 mois, sans que rien n’ait encore été fait.

Enfin, le projet de loi S-204 prévoit la mise en place de soins de suivi pour les patients atteints de la SP qui ont reçu un traitement à l’extérieur du pays. La Dre Duncan, une ardente défenseur de la SP, et moi-même avons entendu de nombreux témoignages de personnes atteintes de la SP ou d’IVCC qui n’ont pu recevoir de soins de suivi à leur retour au pays. Cela est tout à fait inacceptable. Il ne devrait pas y avoir de discrimination à l’égard des patients atteints par cette maladie.

Le 28 septembre dernier, le gouvernement a annoncé la mise en place d’essais cliniques. Le communiqué faisait mention d’essais « pancanadiens ». Pourtant, ma province d’origine, la Nouvelle-Écosse, a été exclue des essais. En fait, ceux-ci seront réalisés uniquement en Colombie-Britannique et au Québec, et ultérieurement au Manitoba. Quelques provinces, peut difficilement être qualifié de « pancanadien ».

Le traitement pour la SP ET l’IVCC est offert dans 60 pays aux quatre coins du globe. On a pratiqué au-delà de 30 000 interventions jusqu’à maintenant. Il importe de veiller à la sécurité des traitements et des interventions, mais la démarche au Canada est très lente dû au fait que ce gouvernement fait suivre ses annonces de longues périodes d’inaction. .

Nous ne pouvons plus nous permettre de faire attendre ceux et celles qui souffrent de cette maladie invalidante. Le gouvernement fédéral doit jouer un rôle de chef de file et mettre en place immédiatement une stratégie en faveur de la SP.

Madame le Sénateur Jane Cordy

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Les libéraux entreprennent la session automnale en mettant l’accent sur les Canadiennes et Canadiens ainsi que sur la croissance économique »

15 septembre 2014

OTTAWA – L’économie canadienne continue de stagner, et l’exemption des cotisations à l’AE proposée par [...]

»

18 septembre 2014

Justin Trudeau à l’exposition rurale et au championnat international de labourage de 2014

S’il vous plaît [...]

Participez à la conversation  

S'il vous plaît noter que les commentaires sont modérés dans le but de stimuler une discussion intelligente et fructueuse. Nous demandons que vous utilisiez un langage civil et respectueux, et que vous évitiez toutes formes d'attaques. Nous nous réservons le droit de supprimer ou de ne pas publier des commentaires ou des informations qui contreviennent à ces exigences.
Article connexe
Les libéraux témoigneront au Comité sénatorial sur le projet de loi S-204