Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Infrastructure : les libéraux font pression que les financements soient livrés

Publié le 26 février 2009

Étant donné le bilan pitoyable du gouvernement conservateur en ce qui concerne le financement de l’infrastructure, les libéraux le gardent sous étroite surveillance pour que les fonds engagés soient livrés efficacement et dans les plus brefs délais, a déclaré aujourd’hui le porte-parole libéral chargé de l’infrastructure, Gerard Kennedy.

« Le Premier ministre a fait plusieurs annonces de financement en faveur de l’infrastructure, mais la réalité est que son gouvernement n’a pas été capable de livrer les fonds nécessaires », a dit M. Kennedy.

« C’est pourquoi le Parlement doit faire ce qu’il faut pour obliger le gouvernement à rendre des comptes sur les engagements qu’il a pris vis-à-vis de l’infrastructure dans son dernier budget. Les conservateurs ne pourront plus se servir de nos villes ni de nos collectivités comme de pions sur un jeu d’échec politique. »

M. Kennedy a déposé aujourd’hui une motion d’opposition demandant au Parlement de déterminer la méthode de livraison des nouveaux fonds alloués à l’infrastructure. La motion propose d’appliquer la méthode du transfert des recettes de la taxe sur l’essence, qui a fait ses preuves sous le gouvernement libéral précédent, pour distribuer la moitié des crédits aux municipalités pour leur permettre d’augmenter le financement de leurs projets d’infrastructure plus efficacement. Le gouvernement conservateur a indiqué sa préférence pour la méthode habituelle du partage des coûts.

« La méthode du transfert des recettes de la taxe sur l’essence est efficace et fiable, a conclu M. Kennedy. C’est prouvé. Elle ne dépend pas de la couleur du gouvernement en place et améliore l’équité entre les régions. Elle contribuera à stimuler notre économie et à créer des emplois. »

Depuis sa création en 2007, le Fonds chantiers Canada des conservateurs n’a distribué que 80 millions de dollars sur son budget total de 8,8 milliards. De même, les 137 millions de dollars que les conservateurs avaient promis de consacrer aux infrastructures des portes d’entrée et des passages frontaliers sont restés dans les coffres du gouvernement, tout comme les 325 millions de dollars qui devaient être alloués à sa part des financements jumelés. 82 millions de dollars réservés aux projets P3, ou partenariats public-privé, attendent toujours d’être décaissés, et sur les 108 millions de dollars alloués à la porte d’entrée de l’Asie-pacifique, seuls 40 millions ont été livrés.

La totalité des fonds effectivement livrés par les conservateurs, 2 milliards de dollars seulement, étaient en fait des fonds réservés par le gouvernement libéral précédent.

« Ces financements étaient essentiels pour stimuler l’économie et la création d’emplois dans les villes et les collectivités partout au pays, a ajouté M. Kennedy. Au lieu de cela, le Canada a perdu 213 000 emplois en quelques mois seulement. C’est tout simplement inacceptable, et nous sommes déterminés à ce que cela ne se reproduise pas. »

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Déclaration du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à l’occasion de l’Aïd el fitr »

28 juillet 2014

OTTAWA – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait aujourd’hui la [...]

Les libéraux demandent au gouvernement de fournir à l’Ukraine l’aide promise »

28 juillet 2014

OTTAWA – Les députés libéraux Marc Garneau et Chrystia Freeland ont fait parvenir la lettre [...]

Éditorial sur le Programme des travailleurs étrangers temporaires »

29 juillet 2014

Il faudrait féliciter le maire Naheed Nenshi pour les propos qu’il a dernièrement tenus au [...]

Article connexe
Les conservateurs admettent que les fonds pour la relance de l’emploi n’ont pas été dépensés quand les Canadien en avaient le plus besoin