Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Le gouvernement conservateur doit prendre des mesures pour répondre à l’indignation face à la Syrie

Publié le 6 juillet 2012

SHEDIAC (N.-B.) – Le porte-parole libéral en matière d’affaires étrangères, Dominic LeBlanc, a fait la déclaration suivante aujourd’hui au sujet de la dernière série de sanctions contre la Syrie :

« Les conservateurs adorent les discours fermes, mais ils n’ont pas réussi à prendre de véritables mesures pour améliorer les relations diplomatiques ou la sécurité des Syriens dont la vie est en danger.

Nous appuyons des sanctions plus rigoureuses contre le régime Assad, mais il est naïf de croire que cela aura un impact direct sur les Syriens affectés par les violents affrontements. Alors que les autres dirigeants du monde doublent leur aide aux 1,5 million de personnes de la région touchées dans des domaines clés comme l’assainissement, la santé ou les abris, le Canada traîne la patte et ce gouvernement refuse de nous dire où est envoyée notre mince aide financière.

De plus, l’unité des partis de l’opposition syriens est essentielle à tout véritable effort visant la réussite d’un plan de transition. Le Canada devrait travailler avec les partis de l’opposition afin de leur offrir la solidarité nécessaire pour entamer en Syrie une transition vers la démocratie.

Les libéraux croient que nous devons continuer d’augmenter la pression sur Assad, car la diplomatie par voie de communiqués de presse de ce gouvernement est totalement inadéquate pour les Syriens. »