Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Les conservateurs doivent cesser de refiler les factures aux municipalités

Publié le 12 juillet 2012

MONTRÉAL— Le porte-parole libéral en matière de transport, d’infrastructure et de collectivités, Denis Coderre, a fait aujourd’hui la déclaration suivante concernant l’annonce du gouvernement conservateur quant aux nouvelles normes pour le traitement des eaux usées pour les villes et les collectivités :

« Dans un effort pour démontrer qu’ils font quelque chose pour l’environnement, les conservateurs ont annoncé à nouveau leur intention de combattre la présence d’eaux usées brutes dans les cours d’eau en adoptant de nouvelles normes en matière d’eau usée pour les municipalités canadiennes. Malheureusement, ils n’ont aucun plan de financement pour les villes, municipalités et collectivités canadiennes qui auront à verser des milliards de dollars pour amener leurs infrastructures à se conformer à leurs nouvelles règles.

En imposant la responsabilité de ces coûts, les conservateurs créent, encore une fois, une situation financière intenable pour les municipalités du Canada, qui finira par faire augmenter l’impôt foncier des contribuables tout en réduisant leurs services. Le maire de la municipalité régionale de Cape Breton, John Morgan, a dit que sans nouveau financement, le coût de cette initiative conservatrice équivaudrait à une augmentation de 67 % des impôts fonciers. C’est tout simplement inacceptable.

Le Parti libéral du Canada appuie entièrement l’élimination des eaux usées brutes des cours d’eau du Canada, mais contrairement au gouvernement conservateur nous croyons que les villes et les collectivités partout au pays ont besoin d’un véritable plan de financement fédéral et du soutien nécessaire pour le faire. »