Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Les libéraux demandent au gouvernement d’accorder beaucoup plus d’attention aux jeunes

Publié le 15 août 2012

OTTAWA– Le leader libéral à la Chambre, Marc Garneau, a déclaré aujourd’hui que le gouvernement doit reconnaître le caractère unique des défis auxquels sont confrontés les jeunes Canadiens et s’engager de nouveau à faire de leurs besoins et de leurs droits des priorités.

« Les jeunes Canadiens sont préoccupés par certains enjeux clés qui sont lourds de conséquences sur leur avenir, que ce soit le manque de possibilités d’emploi ou la protection de notre environnement, a affirmé M. Garneau. Nos jeunes veulent et méritent d’avoir leur mot à dire sur les priorités du gouvernement, mais ils doivent avoir l’assurance que le gouvernement les écoute. »

En outre, il faut que le Canada crée un poste de commissaire national à l’enfance et à l’adolescence pour défendre les intérêts des jeunes de moins de 18 ans dans le cadre du processus décisionnel du gouvernement et pour faire la liaison entre les sphères de compétences fédérale et provinciales. Les défenseurs provinciaux de la jeunesse s’accordent pour dire qu’une plus grande coordination est requise pour uniformiser les pratiques exemplaires et protéger les enfants dans les domaines qui n’entrent pas dans le champ des compétences provinciales. De plus, un défenseur de la jeunesse au niveau fédéral veillerait à ce que le Canada respecte les critères inscrits dans la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

« Le gouvernement fédéral a l’obligation de s’assurer que nos enfants et nos jeunes grandissent en bonne santé, avec des chances égales, et que l’on accorde une considération prédominante à leurs intérêts dans le processus d’élaboration des politiques, a poursuivi M. Garneau. Un défenseur de la jeunesse inscrirait les décisions gouvernementales dans un contexte intergénérationnel et jetterait un éclairage indispensable sur les défis auxquels font face nos jeunes, tout en encourageant leur participation active à la création du Canada dont ils seront un jour les héritiers. »