Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

En vedette dans la salle des nouvelles

Les libéraux demandent d’enquêter sur les activités potentiellement illégales impliquant Paradis

Publié le 27 mars 2012

OTTAWA- Le porte-parole libéral en matière d’éthique et de conflit d’intérêts, Scott Andrews, et le leader parlementaire des libéraux, Marc Garneau, ont déclaré que le Parti libéral avait demandé à la commissaire à l’éthique, Mary Dawson, d’enquêter à la suite de rapports suggérant que le ministre de l’Industrie, Christian Paradis, pourrait avoir encore une fois violé la Loi sur les conflits d’intérêts.

« Il semble y avoir une tendance troublante au copinage et à l’abus de pouvoir de la part du ministre de l’Industrie de Stephen Harper, a ajouté M. Andrews. Moins d’une semaine après que le ministre Paradis eut été trouvé coupable d’avoir violé la Loi en accordant un accès gouvernemental privilégié à un ancien collègue conservateur, Rahim Jaffer, le ministre se trouve encore une fois dans l’eau chaude avec de nouveaux rapports d’activités potentiellement illégales. »

Selon des articles publiés par les médias, ces nouvelles allégations portent sur des faits qui se sont produits en 2009, lorsque le ministre Paradis, alors ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, a visité le camp de chasse privé de Marcel Aubut, ancien propriétaire des Nordiques de Québec, qui à ce moment-là était en position de faire du lobbying auprès du ministre pour obtenir une aide financière de 400 millions de dollars pour un nouvel amphithéâtre dans la ville de Québec.

« Ce ministre a essayé d’excuser son manque de jugement en déclarant avoir apporté son propre sac de couchage et sa nourriture au camp de chasse de M. Aubut, mais il est clair qu’avoir accepté une telle invitation de la part de quelqu’un qui pouvait faire des pressions sur lui ou son gouvernement était complètement inapproprié, a mentionné M. Garneau. Les règles sur les conflits d’intérêts sont claires – les ministres ne “peuvent accepter des cadeaux ou des avantages qui sont liés à leur charge et qu’on pourrait raisonnablement considérer comme compromettant leur jugement personnel ou leur intégrité”. Le premier ministre doit prendre au sérieux ce plus récent manque à l’éthique et congédier son ministre. »

Contexte :

Vous pouvez prendre connaissance ici de la lettre que le Parti libéral a écrite à la commissaire à l’éthique Mary Dawson.

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Les libéraux entreprennent la session automnale en mettant l’accent sur les Canadiennes et Canadiens ainsi que sur la croissance économique »

15 septembre 2014

OTTAWA – L’économie canadienne continue de stagner, et l’exemption des cotisations à l’AE proposée par [...]

»

18 septembre 2014

Justin Trudeau à l’exposition rurale et au championnat international de labourage de 2014

S’il vous plaît [...]

Article connexe
Présentation de l’équipe libérale