Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Les libéraux veulent rappeler le Comité de l’éthique

Publié le 6 juillet 2012

KELLIGREWS (T.‑N.‑L.)— Le porte-parole libéral en matière d’accès à l’information, de protection des renseignements personnels et d’éthique, Scott Andrews, a déclaré aujourd’hui que le Comité de l’éthique devait être rappelé dans les prochains jours pour examiner le nombre croissant d’allégations visant Dean Del Mastro, le secrétaire parlementaire du premier ministre.

« M. Del Mastro prétend vouloir qu’on mette en place un processus par lequel il pourrait blanchir sa réputation, a dit M. Andrews. En proposant cette rencontre, le Parti libéral offre à M. Del Mastro l’occasion, en toute immunité parlementaire, de répondre à ces très graves allégations. C’est un processus que lui-même demande, et pour lequel, nous espérons qu’il joindra l’acte à la parole, il acceptera de paraître et fournir les documents, à ce qu’il déclare, sauront le disculper. »

M. Andrews soumet une lettre au greffier du Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique, lui demandant de rappeler les membres du comité au Parlement afin qu’ils étudient les normes éthiques que doivent respecter les titulaires d’une charge publique, et plus particulièrement les récentes révélations qui mettent en cause l’éthique du comportement du secrétaire parlementaire du premier ministre, M. Del Mastro.

« Étant parmi les plus hauts fonctionnaires du gouvernement canadien, en plus d’être l’homme que le premier ministre a choisi comme bras droit, M. Del Mastro doit avoir une conduite irréprochable; or, les allégations qui le visent touchent les fondements mêmes de l’équité électorale et de l’intégrité de nos élus, a souligné
M. Andrews. Le NPD prétend reconnaître cela et a déclaré vouloir que la GRC enquête sur cette situation. Étant donné la gravité de la situation, nous avons confiance que le NPD adressera des lettres similaires au comité afin d’appuyer enfin notre initiative et de permettre au Parlement de faire la lumière sur ces allégations troublantes. »  

Contexte :

On trouvera ici le contenu de la lettre adressée par M. Andrews au greffier du Comité de l’éthique.

Pour lire la motion présentée par M. Andrews le 15 juin dernier afin de demander une étude des allégations visant M. Del Mastro, cliquez ici.