Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Responsabilité et réforme démocratique @fr

Libéraux : Larry Smith doit choisir entre le Sénat ou une candidature en tant que député

Publié le 1 février 2011

La nomination au Sénat de Larry Smith après que ce dernier ait annoncé qu’il se portera candidat au poste de député conservateur tourne en dérision la promesse de Stephen Harper d’éliminer les nominations partisanes au Sénat et de nommer uniquement des sénateurs élus, ont déclaré les libéraux aujourd’hui.

« Avec l’assermentation aujourd’hui de M. Smith en tant que sénateur conservateur, il peut maintenant utiliser son salaire de 132 300 $, financé par les contribuables, pour subventionner sa campagne non officielle visant à devenir le député conservateur dans Lac-Saint-Louis, a déclaré la porte-parole libérale responsable du Renouvellement démocratique, la Dre Carolyn Bennett.

« Si M. Smith n’a pas perdu toute son intégrité et tout son respect pour les contribuables, il choisira soit le Sénat ou une candidature au poste de député au cours de la prochaine élection fédérale – mais pas les deux. Il doit abandonner son siège au Sénat ou bien abandonner sa campagne au Québec. »

Déjà à l’époque en 2004, lorsqu’il était le chef de l’Opposition officielle, Stephen Harper avait promis de ne jamais nommer des sénateurs. La plate-forme du parti conservateur de 2006 stipulait clairement que : « Un gouvernement conservateur ne nommera pas au Sénat un individu qui n’a pas obtenu un mandat provenant des électeurs. »

« C’est l’apogée de l’hypocrisie lorsqu’un premier ministre qui critique ouvertement les subventions publiques pour les partis politiques commet le plus énorme des abus avec la nomination de M. Smith – soit le financement de ses candidats avec de généreux salaires financés par les contribuables, a souligné la Dre Bennett.

« Les Canadiens sont déjà amers face à M. Smith après qu’il se soit plaint que son généreux salaire de sénateur serait une “réduction de salaire dramatique et catastrophique” pour lui et qu’il fera “de grands sacrifices dans son style de vie pour être sénateur”. (CBC Power and Politics, le 22 décembre 2010)

« Cette attitude de “c’est mon droit” alors qu’il reçoit un salaire financé par les contribuables est une insulte pour les Canadiens qui doivent composer quotidiennement avec l’augmentation du coût de la vie », a conclu la Dre Bennett.

Partager ceci avec vos amis.

Lien court:

Partager ceci avec vos amis.
De: De:
Destinataires: Destinataires:

Source: Gmail · Yahoo! · Hotmail · AOL

Message personnel: Message personnel:

Les adresses ne sont pas partagées.

Nous vous invitons à partager votre opinion avec le Parti libéral. Vos commentaires ne seront pas affichés sur le site web.
De: De:

Les adresses ne sont pas partagées.

Les libéraux entreprennent la session automnale en mettant l’accent sur les Canadiennes et Canadiens ainsi que sur la croissance économique »

15 septembre 2014

OTTAWA – L’économie canadienne continue de stagner, et l’exemption des cotisations à l’AE proposée par [...]

»

18 septembre 2014

Justin Trudeau à l’exposition rurale et au championnat international de labourage de 2014

S’il vous plaît [...]