Skip to main content
Recherche sur liberal.ca

Communiqués

Un ancien conseiller de Harper accusé de fraude, encore une fois

Publié le 27 juillet 2012

KELLIGREWS (T.-N.-L.)— Le porte-parole libéral en matière d’accès à l’information, de protection des renseignements personnels et d’éthique, Scott Andrews, a fait la déclaration suivante aujourd’hui concernant les chefs d’accusation portés par la GRC contre Bruce Caron, l’ancien conseiller principal de Stephen Harper :

« Bruce Carson avait été condamné pour fraude avant de devenir le conseiller principal de Stephen Harper, alors les nouvelles accusations qui pèsent contre lui ne nous surprennent pas, ni les allégations que M. Carson se soit servi de sa position pour influencer les intérêts de sa propre entreprise.

Malgré le fait qu’il était au courant de cette condamnation pour fraude, M. Harper a embauché M. Carson à deux reprises au sein du Cabinet du premier ministre et lui a accordé des millions de dollars en prêts pour deux de ses projets.

M. Harper semble avoir une tendance à s’entourer d’individus louches, et ces accusations ne font qu’ajouter à une liste grandissante d’allégations de mauvaise conduite, y compris, mais certainement pas limitées, de la part des ministres Paradis et Penashue et du secrétaire parlementaire Dean Del Mastro.

Si l’adage veut que qui se ressemble s’assemble, je suggérerais fortement à M. Harper de réévaluer les personnes qu’il laisse entrer dans son cercle. »