Toujours la même vieille chanson des conservateurs à la Conférence Manning : la politique de la peur et de la division

Ottawa (Ont.) – Rodger Cuzner, député libéral de Cape Breton–Canso, a fait la déclaration suivante.

« La Conférence de réseautage Manning de 2019 s’ouvre aujourd’hui, avec au programme la reprise des thèmes habituels du Parti conservateur : la diabolisation des immigrants, le refus de dénoncer l’extrémisme de droite et le rétablissement de la gratuité de la pollution. Voici quelques éléments importants de l’événement, qui se déroulera sur trois jours.

  • Aujourd’hui, la conférence commencera par une courte allocution de Preston Manning, qui se dit « de tout cœur » en faveur de la tarification de la pollution par le carbone. Malheureusement, Andrew Scheer refuse de croire la science, et ce, même s’il a débuté sa carrière politique sous l’aile de M. Manning.
  • Samedi matin, l’allocution de Doug Ford sera suivie d’un rassemblement pro-pollution sur la colline du Parlement. Celui-ci survient tout juste un mois après la manifestation de gilets jaunes tenue au même endroit et à laquelle a participé Andrew Scheer et Faith Goldy – réputée pour être une « nationaliste blanche ».
  • Samedi après-midi, l’allocution d’Andrew Scheer sera suivie d’une séance portant sur les nouvelles approches en matière de lutte contre les changements climatiques, à laquelle participera l’économiste Ross McKitrick, un négateur du changement climatique sans compétences scientifiques qui affirme que les mesures climatiques ne sont pas rentables et que les émissions de CO2 sont bénéfiques pour l’environnement.
  • Dimanche, une chroniqueuse conservatrice et l’un des candidats défaits de l’équipe de Doug Ford prendront part à une discussion intitulée « Can Canadian History Be Saved from the Mob? ». Tous deux défendent depuis longtemps des idées pour le moins discutables. La chroniqueuse, qui n’en est pas à une controverse près, est surtout connue pour sa série d’éditoriaux dans lesquels elle dépeint le Québec comme « la province la plus anti-Israël au pays » et « un sanctuaire pour le Hezbollah ». Quant au candidat défait de l’équipe de M. Ford, il déclare sur toutes les tribunes que les entreprises et les écoles ne devraient être légalement autorisées qu’à servir certaines ethnies.

Une fois de plus, il est regrettable de voir que les conservateurs ne tiennent pas compte des enjeux importants pour les Canadiens. Leur refus de présenter un plan de lutte contre les changements climatiques et de dénoncer l’extrémisme violent démontre à quel point ils sont déconnectés de la réalité. Notre gouvernement libéral continuera à s’attaquer vigoureusement à ces enjeux importants et à œuvrer à l’édification d’un Canada meilleur et plus fort. »