Ce qu’on en dit : tarification de la pollution

Les Canadiens savent que la pollution a un coût. C’est la raison pour laquelle Justin Trudeau et l’équipe libérale ont un plan concret pour protéger l'environnement tout en stimulant l'économie – et ce plan fonctionne.

Les Canadiens savent que la pollution a un coût. C’est la raison pour laquelle Justin Trudeau et l’équipe libérale ont un plan concret pour protéger l'environnement tout en stimulant l'économie – et ce plan fonctionne.

Notre taux d’émissions diminue et de bons emplois pour les Canadiens de la classe moyenne ont été créés. Alors que les conservateurs d’Andrew Scheer n’ont aucun plan, les experts s’accordent pour dire qu’un prix sur la pollution est l’un des meilleurs outils dont nous disposons pour lutter contre le changement climatique et stimuler l'économie.

Mais plutôt que de nous croire sur parole, voyez ce qu’on en dit :

« La pollution n’est pas gratuite. Grâce à la tarification de la pollution, notre air sera plus pur, ce qui favorisera la bonne santé des collectivités tout en assurant l’équité pour tous les Canadiens. »
Isabelle TurcotteDirectrice des politiques fédérales, Pembina Institute[Traduction, Source]

« C’est une bonne nouvelle pour la santé humaine et pour la planète… Nous pouvons ainsi protéger les gens contre les effets dévastateurs des vagues de chaleur, des sécheresses, des feux de forêt, des ouragans et des inondations, qui se produisent de plus en plus souvent et qui gagnent en intensité en raison des changements climatiques. »
Dre Courtney HowardPrésidente, Association canadienne des médecins pour l’environnement[Traduction, Source]

« Cette décision démontre que personne ne peut ignorer la lutte contre les changements climatiques. Un prix sur la pollution est définitivement un pas dans la bonne direction et facilitera la création d’emplois verts dans une économie soutenue par les énergies propres. »
Patrick BoninResponsable de la campagne Climat-Énergie, Greenpeace Canada[Source]

« La tarification de la pollution donne des résultats. Elle réduit la pollution et stimule l’innovation dans notre économie. Nous l’avons constaté en Colombie-Britannique et au Québec, tout comme dans de nombreuses autres régions en Amérique du Nord et dans le monde entier. Le gouvernement adopte la bonne approche en veillant à ce que les Canadiens reçoivent un incitatif pour contribuer à la lutte contre la pollution, sans les punir s’ils ne peuvent le faire. »
Merran SmithDirectrice générale, Clean Energy Canada[Traduction, Source]

« La bourse du carbone a démontré son efficacité. Le Fonds vert initie des projets. Nous allons nous assurer de vérifier l’efficacité de ces projets. Elle nous permet de stimuler les entreprises à réduire l’émission des gaz à effet de serre année après année. »
Marie Chantal ChasséMinistre de l’Environnement du Québec[Source]

« La tarification de la pollution par le carbone continue d’être l’option qui présente le meilleur rapport efficacité-prix pour parvenir à réduire les émissions partout au pays. »
Tracy SnoddenAnalyste politique, Institut C.D. Howe[Traduction, Source]

« Nous savons que les gens et les entreprises réagissent aux mesures incitatives. Cela favorisera donc la réduction des émissions. »
Jennifer WinterDirectrice des politiques énergétiques et environnementales, École de politique publique, Université de Calgary[Traduction, Source]

« Nous saluons le #Canada, @JustinTrudeau et @cathmckenna pour leur #leadership en matière de tarification de la pollution. »
Global Alliance on Health and Pollution/Pure Earth[Traduction, Source]