Justin Trudeau annonce un plan pour protéger les océans entourant le Canada

VANCOUVER OUEST – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a déclaré aujourd’hui qu’un gouvernement libéral prendra des mesures immédiates pour protéger nos océans et nos zones marines et côtières, et ainsi léguer à nos enfants et nos petits-enfants un pays encore plus beau et prospère.
« Les libéraux bâtiront un meilleur pays et une économie durable, et donneront aux Canadiennes et aux Canadiens qui travaillent fort une chance réelle et équitable de réussir. Nous améliorerons l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les parcs et les plages où jouent nos enfants, a affirmé M. Trudeau. D’un océan à l’autre, nous allons donc investir dans la protection de nos océans, qui joue un rôle majeur dans la préservation de notre environnement et la croissance de notre économie. »
Un gouvernement libéral :

  • respectera les engagements internationaux du Canada, en faisant passer la superficie des zones marines et côtières protégées de 1,3 % à 5 % d’ici 2017, puis à 10 % d’ici 2020
  • rétablira les 40 millions de dollars que les conservateurs ont retirés des programmes fédéraux de recherche océanographique et de surveillance des océans, et redonnera à Pêches et Océans ses capacités scientifiques
  • rétablira la surveillance rigoureuse des évaluations environnementales, et effectuera un examen complet des modifications apportées par M. Harper à la Loi sur les pêches, ainsi que d’autres modifications législatives afin d’inclure des mesures modernes de protection de l’habitat des poissons en eaux douces et dans les océans
  • travaillera de concert avec les provinces, les peuples autochtones et les autres intervenants afin d’assurer une cogestion efficace de nos océans
  • officialisera le moratoire sur la circulation des transporteurs de pétrole brut le long de la côte nord de la Colombie-Britannique, y compris dans l’entrée Dixon, dans le détroit d’Hecate et dans le bassin de la Reine-Charlotte, pour prémunir les zones écosensibles et les économies locales des effets possiblement dévastateurs d’un déversement de pétrole

« Pendant dix ans, Stephen Harper a refusé de prendre des mesures concrètes pour lutter contre les changements climatiques – il a sabré les mesures de protection de l’environnement, a muselé les scientifiques, a réduit le financement de la recherche scientifique et laissé d’autres pays prendre la tête dans des dossiers urgents tels que les changements climatiques, a poursuivi M. Trudeau.

Nous ne pouvons pas nous permettre de poursuivre sur cette voie. Notre plan protégera nos océans et stimulera notre économie, et changera concrètement et positivement la vie des Canadiennes et des Canadiens. »

 

Produit connexe :

Document d’information  –  Protéger nos océans