Le plan libéral offrira un vrai changement progressiste à tous les Canadiens

HALIFAX – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a déclaré que les Canadiennes et Canadiens sont prêts pour un nouveau gouvernement, pour un plan solide, positif et optimiste, et que les libéraux poursuivront leur travail acharné pour donner à tous les Canadiens une chance réelle et équitable de réussir.

« Je me suis déplacé partout au pays pour la campagne électorale et une chose est ressortie clairement à mes yeux : les Canadiennes et Canadiens veulent du changement. Ils veulent voir leurs valeurs et leurs priorités reflétées au gouvernement. Après dix ans, les conservateurs de Stephen Harper sont à court d’idées et déconnectés de la réalité. Les libéraux ont le seul plan qui nous fera changer ensemble maintenant, a dit M. Trudeau. En restant concentrés sur nos objectifs et en continuant de travailler fort, lundi nous pourrons voter pour élire des personnes extraordinaires à Ottawa et mettre fin à la décennie Harper. »

La plate-forme la plus progressiste proposée dans le cadre de cette campagne est celle des libéraux et, aujourd’hui, M. Trudeau partage son plan à Halifax, Saint John, Thunder Bay et Winnipeg. Notre plan est le seul qui propose des investissements qui répondent aux besoins des Canadiennes et Canadiens, tels des emplois bien rémunérés, un transport collectif fiable et des logements abordables. Notre plan est le seul qui s’attaquera au problème de l’inégalité des revenus en augmentant les impôts du un pour cent des plus riches pour diminuer ceux de la classe moyenne. Grâce au plan libéral, neuf familles sur dix auront plus d’argent dans leurs poches qu’avec le plan actuel de Stephen Harper. Le plan libéral permettra la croissance de l’économie, le renforcement de la classe moyenne et l’aide à celles et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

« Le moment est venu de parler avec les voisins, la famille, les ami(e)s. Le moment est venu de prendre le téléphone, de frapper aux portes. Nous devons nous assurer de ne pas laisser passer un vote ou un électeur, parce que nous avons l’occasion de vaincre le cynisme avec du travail acharné, a conclu M. Trudeau. Thomas Mulcair veut nous faire croire que le changement peut attendre, alors que Stephen Harper veut nous faire croire que nous ne pouvons pas faire mieux. Le 19 octobre, prouvons qu’au Canada, il est toujours possible de faire mieux. »