Les critiques du NPD concernant le plan libéral défient toute logique

MARKHAM (ON) – « Rien d’étonnant que le NPD s’en prenne à notre solide plan pour investir dans la classe moyenne et l’économie – c’est parce qu’ils sont ébranlés par la décision de Thomas Mulcair d’adopter le budget de Stephen Harper ainsi que toutes les compressions et les promesses non tenues qui vont avec », a déclaré le candidat libéral dans Markham—Thornhill, John McCallum.
« Les critiques du NPD selon lesquelles les libéraux feront des compressions sont ridicules, étant donné que le chiffrage des coûts peu convaincant fait par Thomas Mulcair se traduira en milliards de moins consacrés aux investissements que dans le plan de Justin Trudeau. Le calcul est simple. Les critiques du NPD défient toute logique, a ajouté M. McCallum. Le NPD ne peut pas nous critiquer de faire des investissements qui se traduiront par un déficit, et en même temps dire qu’il y aura des compressions. »M. McCallum a souligné que l’économiste de renom Kevin Milligan avait qualifié le cadre financier du Parti libéral de raisonnable et réaliste.
« Le NPD n’a absolument aucune crédibilité quand il s’agit de chiffres. L’ancien directeur parlementaire du budget Kevin Page a critiqué durement le cadre financier du NPD, le qualifiant de « gruyère » en raison des nombreuses lacunes et prévisions périmées, a conclu M. McCallum.
Entre temps, M. Page a qualifié de réaliste et significatif le plan financier des libéraux. »