Les libéraux annoncent un plan de réconciliation avec la nation métisse

WINNIPEG – Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a  déclaré aujourd’hui qu’un gouvernement libéral collaborera avec la nation métisse, les provinces et les territoires, sur la base de relations de nation à nation, afin de parvenir à une réconciliation concrète et d’atteindre des résultats positifs pour les enfants, les jeunes, les familles et les communautés d’origine métisse. 

« Il est urgent de prendre des mesures concrètes pour parvenir à une réconciliation avec les Métis, et de rétablir des liens fondés sur la coopération, le respect des droits et des traités, nos obligations internationales et l’engagement de mettre fin au statu quo, a affirmé M. Trudeau. Après une décennie d’échecs des conservateurs, les libéraux travailleront avec diligence pour concrétiser la réconciliation avec la nation métisse. » 

Un gouvernement libéral :

  • amorcera sans délai des négociations entre le Canada et la Fédération des Métis du Manitoba pour régler la revendication territoriale de la Fédération des Métis du Manitoba demeurée en suspens, comme l’a reconnu le jugement de la Cour suprême dans l’affaire Manitoba Metis Federation Inc. c. Canada (Procureur général);
  • collaborera avec les groupes métis ainsi qu’avec les provinces et les territoires afin d’instaurer un processus fédéral de règlement des revendications qui reconnaît l’autonomie gouvernementale des Métis et qui règle les revendications non encore résolues de ces derniers;
  • convertira en une initiative permanente le financement accordé d’une année à l’autre aux fins d’identification et d’inscription des Métis dont disposent actuellement les communautés métisses provinciales.

« Individuellement et collectivement, les Métis sont confrontés à des difficultés socioéconomiques qui découlent de leur histoire, de leur situation géographique et de leurs réalités particulières, a affirmé M. Trudeau. Pour améliorer la qualité de vie des Métis, il faut préconiser des approches distinctes et innovantes tout en mettant en place un partenariat véritable avec la nation métisse, les provinces et les territoires. »

De plus, un gouvernement libéral :

  • entreprendra, avec la coopération des communautés métisses, un examen des programmes et services fédéraux offerts aux peuples autochtones afin de repérer les lacunes et les secteurs où des investissements stratégiques sont nécessaires à l’amélioration de la qualité de vie des Métis;
  • renouvellera la Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux autochtones (SFCEA) et augmentera son financement de 50 millions de dollars par an;
  • travaillera avec la nation métisse et les institutions financières métisses actuelles pour élaborer une stratégie de développement économique, et investira 25 millions de dollars sur cinq ans dans sa mise en oeuvre; 
  • s’acquittera de l’engagement pris, avec l’Accord de Kelowna, d’améliorer les bourses d’études et d’entretien offertes aux étudiant(e)s métis inscrit(e)s dans les collèges et les universités partout au Canada. 

Document connexe :

Document d’information – Changer ensemble : Parvenir à une réconciliation avec la nation métisse