Les libéraux choisissent d’avancer en aidant les acheteurs d’une première maison

Victoria (C.-B.) – Un gouvernement libéral réélu aidera les Canadiens à acheter leur première maison.

Pour beaucoup de jeunes en début de carrière, il est pratiquement impossible d’économiser assez d’argent pour une mise de fonds – et pendant dix ans, les conservateurs de Stephen Harper n’ont rien fait pour s’attaquer à ce problème. Dans les régions du grand Toronto, de Vancouver et de Victoria, ce défi est encore plus grand, car les prix de l’immobilier sont jusqu’à 60 pour cent supérieurs à la moyenne nationale.

« Beaucoup de jeunes Canadiens rêvent de pouvoir acheter leur première maison. Cependant, avec le prix des maisons en hausse et l’offre insuffisante pour répondre à la demande, ce rêve devient de plus en plus difficile à réaliser, a affirmé Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada. À plusieurs reprises, le gouvernement libéral a pris des mesures pour résoudre ces problèmes. Aujourd’hui, nous annonçons une autre étape importante pour aider les Canadiens à devenir propriétaires. »

Ces dernières années, la spéculation étrangère sur le marché immobilier est devenue un enjeu majeur, responsable de l’augmentation du prix des propriétés partout au pays. Le Canada n’est pas un endroit pour ceux qui veulent seulement spéculer sur le marché immobilier. Nous avons besoin d’une approche nationale pour protéger les familles qui demeurent dans l’impossibilité d’acheter une première maison.

S’il est réélu, le gouvernement libéral :

  • mettra pleinement en œuvre l’Incitatif à l’achat d’une première propriété, qui offre aux Canadiens une réduction pouvant aller jusqu’à 10 pour cent sur le prix d’achat de leur première maison;
  • élargira immédiatement les critères d’admissibilité à l’Incitatif afin d’offrir une aide supplémentaire aux Canadiens des régions du grand Toronto, de Vancouver et de Victoria en faisant passer le montant d’admissibilité à l’Incitatif à 789 000 $ dans ces régions;
  • atténuera les effets de la spéculation étrangère, responsable de l’augmentation du prix des propriétés, en mettant en place une taxe nationale uniforme sur les logements inoccupés et la spéculation immobilière pour les non-résidents, non-Canadiens.

En plus d’avoir mis en œuvre l’Incitatif à l’achat d’une première propriété, le gouvernement libéral a :

  • lancé la toute première Stratégie nationale sur le logement du Canada, un plan de dix ans qui aidera plus de 600 000 Canadiens à trouver un logement sécuritaire et abordable;
  • financé la construction de près de 140 000 nouvelles unités d’habitation – un projet qui s’échelonnera jusqu’en 2028;
  • créé la nouvelle Allocation canadienne pour le logement pour aider 300 000 Canadiens avec le coût élevé des loyers.

« Les conservateurs ont voté contre l’Incitatif à l’achat d’une première propriété et n’ont aucun plan pour répondre aux véritables préoccupations des Canadiens qui essaient d’accéder à la propriété, a poursuivi M. Trudeau. Les libéraux croient en l’importance d’investir dans les gens et dans les communautés, et c’est pourquoi nous agissons concrètement pour veiller à ce que l’achat d’une maison soit un rêve à la portée de tous et non un privilège réservé seulement aux plus riches. »

Document d’information : Aide supplémentaire à l’achat d’une première propriété et des maisons plus abordables pour les familles canadiennes