Les libéraux s’engagent à faire preuve de leadership sur la question de la crise des réfugiés syriens

Déclaration de Justin Trudeau au sujet de la crise des refugiés en Syrie.

Affiché par Parti libéral du Canada jeudi, le 3 septembre

OTTAWA – Les libéraux ont déclaré aujourd’hui qu’un gouvernement libéral agira immédiatement pour accueillir 25 000 réfugiés syriens au Canada et remédier à la tragique crise humanitaire.

«En tant que Canadiens, nous pouvons et devons faire plus pour aider les réfugiés syriens qui recherchent désespérément la sécurité. Il s'agit de démontrer du leadership et de faire ce qui se doit en tant que Canadiens, a dit Marc Garneau, député libéral dans Notre-Dame-de-Grâce–Westmount. Depuis le mois de mars, Justin Trudeau interpelle le gouvernement canadien pour qu'il accepte 25 000 réfugiés syriens parrainés par le gouvernement. La population canadienne s'attend à de l'action de leur gouvernement dans ce dossier. »

Un gouvernement libéral :

  • accueillera 25 000 réfugiés syriens de plus en les prenant immédiatement et directement en charge. Il collaborera également avec les répondants privés de manière à en accueillir encore davantage;
  • investira au moins 100 millions de dollars supplémentaires au cours du présent exercice afin d’accélérer le traitement des demandes d’asile – sans diminuer pour autant la qualité du processus – et d’augmenter les moyens mis à la disposition des services de parrainage et d'établissement au Canada; et
  • versera immédiatement une nouvelle contribution de 100 millions de dollars à l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés afin de soutenir les activités cruciales de secours en Syrie et dans les régions environnantes.

« Les dirigeants municipaux et provinciaux partout au pays ont déjà, conjointement, pris des mesures, et les Canadiens se sont mobilisés personnellement pour répondre à la crise, a ajouté la candidate libérale dans Markham–Stouffville, Jane Philpott. Diriger ce pays signifie rassembler les gens autour de l'espoir d’un avenir meilleur. Nous avons le devoir d'élargir considérablement nos cibles d'accueil de réfugiés et de donner à plus de victimes de la guerre un havre de sécurité au Canada ».