Lorsqu’il s’agit du droit des femmes, nous avons le courage de nos convictions

Lorsque je me suis portée candidate dans l’espoir de représenter le Parti libéral du Canada dans la circonscription de Belœil-Chambly, je n’avais pas le moindre doute au sujet de la position du Parti sur la question de la liberté de choix des femmes. Cela fait longtemps que le Parti libéral du Canada soutient son affirmation selon laquelle ce n’est pas l’affaire d’un gouvernement de vouloir légiférer sur ce qu’une femme a le droit de faire de son corps. Il a, au contraire, insisté sur le fait que l’accès à l’avortement concerne les droits des femmes; ces droits doivent être respectés et protégés. Les membres de la base ont officiellement entériné cette position en 2012 lors du congrès national du Parti libéral à Ottawa, avec plus de 92 pour cent des délégués ayant voté en faveur d’une résolution avalisant la liberté de choix des femmes.

C’est à la lumière de cette position de longue date que je tiens à exprimer mon soutien indéfectible à notre chef, Justin Trudeau, et à réaffirmer que le Parti libéral du Canada soutient fermement les femmes et leur droit fondamental de choisir. En exigeant un vote unanime de la part des députés libéraux à la Chambre des communes, cette réaffirmation garantit aux Canadiennes et aux Canadiens que s’ils votent pour le Parti libéral, ils éliront un représentant qui soutiendra la liberté de choix des femmes et qui s’engagera à veiller à ce que ce droit continue d’être protégé en vertu de la Charte des droits et libertés.

Cette exigence – que tous les députés libéraux voteraient d’une même voix si cette question devait se retrouver devant la Chambre des communes – m’avait été clairement indiquée lorsque j’avais exprimé mon intention de me porter candidate libérale dans Belœil-Chambly. S’il est vrai que les candidats peuvent et sont en fait encouragés à avoir leur propre opinion, quand il s’agit de votes au Parlement, ils doivent appuyer la liberté de choix des femmes. Cette position ne réprime pas la tenue de débats sains qui se poursuivront au sein de notre Parti et dans notre pays – au contraire, elle cherche à consolider une équipe de candidates et candidats libéraux qui, unifiés, soutiendront le droit des femmes de faire leurs propres choix au sujet de leur corps selon leurs convictions personnelles.

Karine Desjardins

Candidate du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Belœil-Chambly