In Their Own Words: The Verdicts Keep Coming In — Justin Trudeau has the Best Plan to Move Canada Forward

2019 TVA Face-to-Face Debate.
October 3, 2019

Last night, Liberal Leader Justin Trudeau underscored the choice Canadians have to make on October 21: keep moving forward with the progress achieved over the past four years or go back to the politics of the Harper years. And the responses keep coming in.

« Dans l‘avis général des analystes ce matin, s’il y a un gagnant, c’est Justin Trudeau… Juste le fait qu’il est sorti sans égratignure, est pour lui un avantage »Jean-François Guérin, Québec Matin, 3 oct 2019

« Talonné sur l’avortement, Scheer trébuche. »TVA Nouvelles, 2 oct 2019

« Justin Trudeau a été particulièrement incisif, interrompant son adversaire à maintes reprises sur le plateau. « Tu te caches de chaque réponse », lui a reproché le chef libéral. »Mélanie Marquis, Fanny Lévesque, La Presse, 3 oct 2019

« Le chef libéral s’est inspiré de son sport préféré, frappant à coups redoublés, surtout sur ses deux principaux adversaires, Andrew Scheer et Yves-François Blanchet. » Antoine Robitaille, Journal de Québec, 3 oct 2019

« [Trudeau] s’en sort vraiment pas très écorcher. Il a réussi son pari, lui, ce soir très clairement. »Emmanuelle Latraverse, LCN, 2 oct 2019

« Dès le premier échange à quatre, le chef libéral Justin Trudeau a sauté sur l’occasion de talonner M. Scheer sur cette question délicate pour le conservateur. »Émilie Bergeron, QMI, 2 oct 2019

« Le chef conservateur Andrew Scheer a passé un premier quart d’heure difficile au premier débat en français de la campagne électorale, mercredi soir. »Lina Dib, La Presse canadienne, 2 oct 2019

« Pour la sixième fois, @AndrewScheer refuse de dire quelle est sa position personnelle sur l’avortement.»Louis Blouin (Radio-Canada), Twitter, 2 oct 2019

“What has Bloc done in Parliament? Have they gotten anything passed? He says Bloc works well in a minority parliament. (FWIW, Bloc MPs did virtually nothing of substance in the last Parliament.)”John Paul Tasker, CBC News, 2 Oct 2019

“One clear loser tonight: Andrew Scheer. Got nervous over abortion and never fully recovered. Blanchet was professorial and annoying (…) Trudeau, the PM, on offensive most of the night.”Bernard St-Laurent (Retired, CBC/Radio-Canada), Twitter, 2 oct 2019

« Au lieu du premier ministre sortant Justin Trudeau comme attendu, la principale cible a plutôt été le chef conservateur Andrew Scheer, mercredi soir, lors du premier débat des chefs télévisé en français. »Olivier Bossé, Le Soleil, 2 oct 2019

« D’entrée de jeu, la question de l’avortement a coincé M. Scheer dans le coin du ring, d’où il n’a pu qu’encaisser les coups et laisser passer la tempête. »Olivier Bossé, Le Soleil, 2 oct 2019

« Justin Trudeau a plutôt bien fait. Il ne devait pas trébucher, il n’a pas trébuché. » ICI RDI, 2 oct 2019

« Le chef libéral – à titre de premier ministre sortant – était dans une position beaucoup moins confortable, puisqu’il devait défendre un bilan. Il a été en mesure de le faire sans trébucher, en réussissant à envoyer quelques attaques. Il était particulièrement animé dans le dossier de l’avortement et des compressions budgétaires qu’il prétend qu’Andrew Scheer effectuerait s’il est élu. »Fannie Olivier, Radio-Canada, 3 oct 2019

« Le chef conservateur Andrew Scheer s’est vite retrouvé sur la défensive, pilonné par un trio d’adversaires qui ont fait front commun pour tenter de lui arracher des réponses sur sa position personnelle au sujet de l’avortement. »Mélanie Marquis et Fanny Lévesque, La Presse, 3 oct 2019

« À l’issue du premier débat des chefs en français, le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a choisi de maintenir un flou sur sa position personnelle en matière de droit à l’avortement. Questionné à ce sujet en point de presse, M. Scheer a quelque peu dérogé à la phrase qu’il répète inlassablement pour assurer qu’il ne rouvrira pas ce débat. »Roxanne Ocampo, La Presse Canadienne, 3 oct 2019

« Le premier débat des chefs aura souvent placé Andrew Scheer dans les câbles mercredi soir : que ce soit par rapport à ses positions sur des enjeux sociaux ou sur la question environnementale, il a essuyé sa part de coups de la part de ses trois adversaires qui ont tenté de dépeindre le chef conservateur comme étant en porte-à-faux des valeurs québécoises. »Guillaume Bourgault-Côté et Hélène Buzzetti, Le Devoir, 3 oct 2019